Franck Provost annonce sur CNEWS qu'il n'y aura pas de surfacturation COVID

WhatsApp Commenter

Franck Provost, a annoncé qu’il n’y aurait pas de surfacturation COVID lors de son intervention dans l’émission Soir Info du 23 novembre sur CNEWS.

En effet, Franck Provost, Président du Goupe Provalliance et Président du conseil des entreprises de coiffure, interrogé par Julien Pasquet, a déclaré qu’il n’y aurait pas de facturation COVID correspondant aux kits sanitaires, comme lors du premier déconfinement, que le pouvoir d’achat des clients ne le permettait pas et que ce n’est pas le client qui doit toujours payer.

Effectivement, beaucoup de clients se plaignaient de devoir assumer cette charge supplémentaire, qui ne faisait qu’alourdir la facture finale comme on peut le lire dans de nombreux avis clients. Espérons que ce sera bien appliqué dans tous les salons du groupe.

Nous rappelons que le groupe Provalliance est constitué des enseignes Franck Provost, Jean Louis David, Fabio Salsa, Saint Algue, Coiff & Co, Intermède, The Barber Company, Interview et Maniatis.

Ce protocole de réouverture est un nouveau défi pour les commerçants.
Avec un nouveau protocole et une jauge de 8 M², est-ce que ce dernier sera viable pour les entreprises du secteur de la coiffure ?
Ce n’est pas si sûr car certains salons de coiffure ont de très petites surfaces. Ce défi sera de taille !

Julien Pasquet dit : « c’est juste une mort annoncée pour des salons de coiffure qui ont des petites surfaces ».
A cela Franck Provost répond, « on attend demain car rien n’est encore annoncé, nous avons essayé de demander une dérogation sur ce point afin de rester sur une jauge de 4 M², ce qui fonctionnait plutôt bien ».

Franck Provost précise également avoir demandé, lors de cette réunion, une extension des horaires d’ouverture ainsi que la possibilité d’une ouverture dominicale, que les heures supplémentaires soient exemptes de charges sociales salariales et patronales.

En ce qui concerne l’ouverture du dimanche, il faudra discuter avec les syndicats et que ce n’est pas gagné, d’autant plus que c’est une directive qui dépend des préfets.

Pour finir, Franck Provost espère que ce protocole va fonctionner et que ce sera la dernière fois que l’on confine car d’après lui, quand on a mis toutes ses économies dans son entreprise et qu’on est obligé de fermer, si on n’a pas de trésorerie d’avance, pas d’entrée d’argent suffisante ou de l’immobilier par ailleurs, on ne peut pas s’en sortir, c’est impossible.

Il est donc primordial que les salons de coiffure rouvrent le plus vite possible.


Publié le mardi 24 novembre 2020 à 14:46 par solange
23388 vues
0 commentaires

Tags reouverture des salons franck provost

Commentaires

Soyez le premier à commenter !


J'ecris mon commentaire

Back To Top