Comment devenir coiffeur ou coiffeuse ?

WhatsApp Commenter

En France, on dénombre pas moins de 85 192 salons de coiffure dûment enregistrés. Pas surprenant quand on sait que le secteur de coiffure est le deuxième fournisseur d’emploi artisanal.

Proche de sa clientèle, le coiffeur fait à la fois office de conseiller stylistique et d’oreille attentive. Entre ses mains, les langues se délient et les pointes fourchues disparaissent comme par magie. Rêvez-vous d’exercer cette noble profession ? Vous ne pouviez pas mieux tomber…

Quelles études suivre pour devenir coiffeur professionnel ?
Pour ceux qui se rêvent professionnels du cheveu, il est possible d’emprunter plusieurs voies. Que vous ayez un CAP ou un BAC+2, les portes de la coiffure vous sont grandes ouvertes.

Une fois votre troisième année de lycée terminée, il vous est possible d’opter pour un CAP en métiers de la coiffure. De même, l’obtention d’une Mention Complémentaire (MC) peut vous permettre de donner vie à votre projet.

Attention cependant… Muni de ces diplômes, vous ne pourrez pas monter votre propre affaire. En effet, pour ouvrir un salon de coiffure, les autorités administratives exigent de posséder au moins un Brevet Professionnel (BP) en coiffure, lequel peut être obtenu en suivant d’une formation continue un an après le CAP.

Outre ces deux diplômes, devenir coiffeur professionnel peut se faire au-travers d’un BAC perruquier-posticheur qui fera de vous un spécialiste des extensions capillaires. À noter qu’il existe aussi des formations de niveau universitaire telles que le BTS métiers de la coiffure et le Brevet de Maîtrise (BM) coiffeur.

Quelles sont les qualités humaines nécessaires pour devenir coiffeur ?
Pour réussir dans la coiffure, il faut plus qu’une bonne connaissance du cheveu. De fait, un vrai professionnel du cheveu est doté d’un excellent sens du relationnel. Sans cela, impossible pour lui de cerner les attentes des clients et de leur donner pleine satisfaction.

En plus d’être sociable, un coiffeur se doit d’être créatif. Chacune de ses œuvres doit avoir quelque chose de particulier, une note spéciale que l’on ne retrouve que chez lui et qui le distingue de la masse.

Et bien évidemment, un bon coiffeur doit être curieux. Chaque jour, de nouvelles techniques voient le jour. Hors de question de se reposer sur ses lauriers !


Publié le jeudi 07 janvier 2021 à 11:05 par solange
1764 vues
0 commentaires

Tags coiffeur professionnel coiffeuse

Commentaires

Soyez le premier à commenter !


J'ecris mon commentaire

Back To Top