Une jeune coiffeuse de 24 ans met fin à ses jours suite aux mesures anti-COVID

WhatsApp Commenter

La crinière rousse flamboyante… Le regard espiègle… Des bras toujours grands ouverts, prêts à accueillir ceux qui en avaient besoin… Alysson était un rayon de lumière qui illuminait la vie de tous ceux qui l’approchaient.

Malheureusement, à seulement 24 ans, ce feu follet s’est éteint. Maladie ? Accident ? Non, la cause est bien pire… Acculée par les conséquences financières découlant des mesures anti-COVID, celle qui avait toujours rêvé d’ouvrir son salon s’est ôtée la vie.

Alysson : le visage de détresse des coiffeurs
Il y a quelques semaines, Alysson confiait sa souffrance aux caméras de Karré. Tout-petite, alors que les autres fillettes se rêvaient princesse ou cosmonaute, Alison savait exactement ce qu’elle voulait faire : sublimer la beauté de tout un chacun dans son salon de coiffure.

En août 2020, ce rêve qu’elle a chéri pendant des années prend finalement forme : Alysson ouvre son barber shop à la rue Saint-Gilles.

Malheureusement, 4 mois après, l’impact de la COVID-19 se fait ressentir sur son état financier. Au bout de quelques semaines, la situation devient si grave que la jeune femme en est réduite à choisir entre payer l’électricité pour alimenter ses tondeuses ou acheter à manger.

Ayant investi 25 000 € dans ce projet, la jeune rousse se tourne autour vers l’État dans l’espoir d’obtenir des aides. Elle essuiera un terrible coup de revers… Son commerce qualifié de "non-essentiel" est inéligible à toutes formes d’aide. La situation devient si dramatique que sa comptable lui conseillera de fermer boutique.

Un tableau peu engageant
Endettée, isolée, déçue… Alysson est en proie à une souffrance émotionnelle si profonde qu’elle commettra l’irréparable. Le mardi 17 novembre, la jeune Liégeoise se suicide.

Une fin triste pour une personne talentueuse, battante et qui ne désirait rien d’autre que de vivre décemment de sa passion.

Le cas Alysson Jadin a fait couler d’encre et de larmes dans les chaumières. Cette mort ne devrait-elle pas servir de leçon ? Combien d’autres coiffeurs et barbiers sont actuellement dans la même situation qu’Alysson Jadin ? Quel pourcentage de ces entreprises "non-essentielles" survivront aux mesures anti-COVID ? Quelles mesures adopter pour les soutenir dans cette épreuve difficile ?

Des questions cruciales auxquelles, hélas, Alysson Jadin n’aura jamais pu obtenir de réponses…


Publié le mercredi 18 novembre 2020 à 11:20 par solange
8442 vues
0 commentaires

Tags covid-19

Commentaires

Soyez le premier à commenter !


J'ecris mon commentaire

Back To Top